Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Club IDF éco-entreprises
Retour
La Geoénergie, solution du futur

La Geoénergie, solution du futur

Le compte à rebours du changement climatique a commencé il y a un moment....

La bataille climatique se livre davantage dans les villes!! La géo-énergie s'annonce la solution du futur. Elle consiste à utiliser l'inertie du sous-sol comme source locale et décarbonée de confort thermique des bâtiments. En été, le sol est plus frais que l'air extérieur, et en hiver il est plus chaud.

La décarbonation des villes reste au cœur du sujet. Évoqué lors des négociations de la COP26, le constant est flagrant : plus de la moitié de la population mondiale vit en milieu urbain, représentant environ 75% des émissions de CO2. Comment faire pour répondre aux objectifs d'atténuation et d'adaptation des villes ?

Dans Construction21 - France, Bertrand Piccard nous livre sa vision :« Si chaque solution s'attaque à un problème spécifique et ne représente pas à elle seule un antidote contre le changement climatique, prises ensemble, elles sont en mesure de faire la différence. »

Qu'il s'agisse de rénovation ou de construction, de mobilité verte ou encore d'alternative au béton, la Solar Impulse Foundation ( dont notre membre Celsius en fait partie)  a identifié des solutions aptes à accélérer cette transformation, parmi lesquelles la technologie de géoénergie ! Saviez-vous que le monde assiste à l’émergence de nouvelles infrastructures immobilières aussi grandes que New York tous les 34 jours ? La question est donc de savoir comment construire de façon plus écologique. Le béton est la ressource la plus utilisée au monde après l'eau. Nous produisons 30 à 35 milliards de tonnes de béton par an, ce qui représente 8 à 10 % des émissions mondiales de CO2 pour un seul matériau, soit plus que l'aviation ou le transport maritime réunis. La majeure partie des émissions de CO2 du béton et du ciment provient de la décomposition du calcaire, une réaction chimique qui peut être optimisée.

On pourrait construire des bâtiments avec 20 % de béton en moins en utilisant une technique de maillage qui les rend tout aussi stables, ce que l’on ne fait malheureusement pas.

Déployons massivement et collectivement nos solutions pour une ville durable !

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Agence de l’eau Seine Normandie

Agence de l’eau Seine Normandie

Dans le cadre de la 12éme édition du Forum national des éco-entreprises, le PEXE et l'AESN ont...

29 décembre 2021
AESN-Les aides financières destinées aux entreprises

AESN-Les aides financières destinées aux entreprises

L'agence de l’eau Seine-Normandie accompagne les acteurs économiques dans l’évolution de leurs...

29 décembre 2021
L'hydrogene : au coeur de la revolution energetique

L'hydrogene : au coeur de la revolution energetique

l’Institut Orygeen et La Plateforme Verte, en partenariat avec l’ADEME, organisent le 10 janvier...

24 décembre 2021
L'entreprise qui achetait de déchets plastiques...

L'entreprise qui achetait de déchets plastiques...

Business France continue de nous informer sur les opportunités qui ne cessent d'émerger des deux...

23 décembre 2021
Restaurant nomade cherche convive pour une expérience hors pair !

Restaurant nomade cherche convive pour une expérience hors pair !

Ventrus, décidé à servir d'utilité pour le bien de la nature ( et de nos papilles gustatives )...

15 décembre 2021
Ecoprojets à vos marques !! L'appel PERFECTO revient !

Ecoprojets à vos marques !! L'appel PERFECTO revient !

Le but du projet est simple : Améliorer la performance environnementale des produits et services...

15 décembre 2021