Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

header.imagePlaceholder

header.clickToEdit

header.imagePlaceholderheader.backgroundPlaceholder

header.clickToEdit
Club IDF éco-entreprises
Retour
Sophie GENTILS
23 septembre 2020
Trois questions à L. Dehan, directrice adjointe Banque des Territoires IDF

Trois questions à L. Dehan, directrice adjointe Banque des Territoires IDF

Quelles leçons tirez-vous de la crise liée au Covid19 ?

Comme tout le monde et sous l’impulsion de Marianne Louradour, notre directrice régionale, nous nous sommes organisés en télétravail. Les collaborateurs sont restés extrêmement mobilisés car nous travaillons au sein d’une institution publique où priment l’intérêt général et le service aux territoires. Les équipes ont un grand sens de leur responsabilité collective par rapport à cet immense enjeu.

Pendant le confinement, notre responsabilité collective s’est exprimée avec différentes mesures d’urgence à l’image du Fonds Résilience Ile-de-France & Collectivités créé avec la Région et divers établissements publics de coopération intercommunale et établissements publics du territoire en vue de soutenir les TPE, microentreprises et associations ou acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) du territoire. Accessible depuis le 11 juin, ce fonds de 100 M€ a déjà mobilisé près de 15 M€.

Nous avons également accompagné nos clientèles plus traditionnelles comme les professions juridiques et les notaires pour lesquels nous avons mis en place des mesures de soutien spécifiques.

Enfin, nous avons mis en place diverses mesures de soutien pour les organismes de logements sociaux et les entreprises publiques locales et des mesures très ciblées à destination des secteurs de l’immobilier et du tourisme mais aussi de l’ESS et de l’innovation. Ces soutiens prennent le plus souvent la forme d’apports en fonds propres et quasi fonds propres. Pour notre activité de financement, nous avons aussi proposé en mesures de soutien des reports d’échéances.

D’une manière générale, nous avons adapté notre politique d’actionnaire à la situation des entreprises. Cette responsabilité collective des équipes se poursuit à l’heure actuelle. Pour nous, l’important est de maintenir les cycles économiques. Ainsi, nous avons déjà signé pour 2 milliards d’euros de nouveaux contrats de prêt pour financer le logement social aussi bien en construction qu’en réhabilitation. Ceci constitue un axe fort de notre politique en matière de logements sociaux. Nous avons aussi poursuivi le financement des études notariales et nos investissements. Nos prises de participation, à hauteur de 150 M€ sur 2020, ont un effet levier entre 7 et 10 selon les projets, ce qui équivaut à l’émergence de projets à hauteur de 1 à 1,5 milliard d’euros.

A la Banque des Territoires, la période que nous traversons exacerbe notre sens de l’intérêt général. Elle amplifie aussi notre responsabilité collective à l’égard de nos clientèles et au final, notre responsabilité vis-à-vis des Français.

Quelle place sera accordée à l’environnement, aux éco-entreprises et à l’innovation dans le plan de relance et dans votre politique pour les mois à venir ?

L’ambition de la Caisse des Dépôts et donc de la Banque des Territoires est de poursuivre la lutte contre les inégalités sociales et la fracture territoriale. Concrètement, cela signifie plusieurs choses. D’une part, cela signifie contribuer au développement des territoires. Et la manière d’y parvenir présente un intérêt pour les éco-entreprises. En effet, la Banque des Territoires est engagée dans le soutien à la commande publique des collectivités. Elle est ainsi en mesure d’apporter des financements de long terme complémentaires à ceux des banques commerciales. Cela peut, par exemple, concerner des travaux de centre-ville et des travaux liés à la transition écologique et énergétique comme la construction/rénovation d’écoles ou le renouvellement de réseaux d’eau ou d’assainissement. Il est important de noter que la durée de vie de nos financements est toujours adaptée à l’objet que l’on finance - cela peut aller de 25 à 60 ans - et que nos prêts présentent l’intérêt d’avoir toujours le même taux.

D’autre part, cela signifie aider à développer et soutenir les acteurs du climat. Car pour nous, être la banque du climat, c’est contribuer à la fois à préserver la biodiversité, à économiser les ressources et à réduire les émissions de GES. Dans tous ces domaines, nous accompagnons des entreprises qui ont des projets innovants et des entreprises innovantes avec un service utile pour le territoire, pour l’intérêt général. A titre d’exemple, nous détenons 10,2% du capital de CityScoot qui, avec ses scooters électriques en libre-service, propose un mode de déplacement décarboné, sans émission de polluants atmosphériques et à très faibles émissions sonores à Paris. Nous accompagnons également la plus grande flotte de taxis hydrogène sur le projet Hype avec Air Liquide ou encore Zoov, le service de vélos à assistance électrique proposé sur le Plateau de Saclay.

« Nous accompagnons les projets éco-innovants utiles pour le territoire »

Concrètement, nous accompagnons les projets innovants des éco-entreprises et les finançons par une palette d’instruments très divers allant du capital au prêt participatif. Au-delà des solutions de transport bas-carbone, nous intervenons aussi dans le domaine de la logistique urbaine. C’est le cas par exemple avec le projet de bateau Fludis, véritable entrepôt mobile fluvial qui permet d’assurer la livraison au dernier kilomètre dans les arrondissements parisiens situés en bord de Seine. Nous sommes aussi très actifs dans le domaine des énergies renouvelables : nous accompagnons des initiatives de collectivités avec nos instruments financiers. En Ile-de-France, nous intervenons essentiellement au travers de SEM. Autre exemple, nous travaillons au projet de verdissement de la flotte fluviale touristique parisienne, l’objectif étant de faire évoluer les bateaux de tourisme vers une motorisation propre. Ce projet de long terme, mené avec Bpifrance, s’inscrit dans le volet Tourisme du Plan de relance.

Dernier point, en tant que Banque du Climat, nous voulons aussi toucher le bâti. Dans ce domaine, nous menons des actions diverses. Ainsi par exemple, nous proposons un financement à taux 0 pour la réhabilitation énergétique des logements sociaux avec Ile-de-France Energie. Nous sommes actionnaires de l’outil régional dédié au tiers financement des rénovations énergétiques des copropriétés. Et nous proposons une gamme de prêts adaptés au secteur public local. Une nouveauté du plan de relance à cet égard est qu’il s’agit de taux bonifiés de manière à accélérer la rénovation thermique des bâtiments publics.

Quel message souhaitez-vous adresser aux acteurs des territoires engagés dans la transition écologique et énergétique ?

Notre message concernant la transition écologique et énergétique, c’est que c’est maintenant qu’il faut agir. En tant que banque du climat, nous souhaitons accompagner tous les porteurs de projets (collectivités territoriales ou entreprises innovantes pour les territoires) dans ces domaines. Notre spécialité, c’est l’expertise financière. Notre domaine d’intervention est vaste mais le point de rencontre, c’est l’intérêt général du territoire et le besoin de financement. Nous sommes à la disposition de tous pour accompagner les projets en ingénierie financière et juridique, celle-ci constituant, le plus souvent, un élément indispensable pour faire émerger des solutions innovantes. Cette ingénierie nous permet aussi de passer de l’idée au projet puis à la réalisation. Là, nous proposons des financements en prêts, en prises de participation ou avec un autre instrument financier. Par exemple, nos solutions Edu Prêt, Aqua Prêt et Mobi Prêt constituent un signal fort pour les éco-entreprises qui interviennent, respectivement, dans les bâtiments éducatifs (construction, rénovation, transformation), les domaines de l’eau (modernisation et optimisation de la gestion des services et des ressources) et les transports (mobilité propre et partagée).

A propos de la Banque des Territoires Ile-de-France

Créée en 2018, la Banque des Territoires est un des cinq métiers de la Caisse des Dépôts. Elle rassemble dans une même structure les expertises internes à destination des territoires. Porte d’entrée client unique, elle propose des solutions sur mesure de conseil et de financement en prêts et en investissement pour répondre aux besoins des collectivités locales, des organismes de logement social, des entreprises publiques locales et des professions juridiques. Elle s’adresse à tous les territoires, des zones rurales aux métropoles, dans l’ambition de lutter contre les inégalités sociales et les fractures territoriales. La Banque des Territoires est déployée dans les 16 directions régionales et les 35 implantations territoriales de la Caisse des Dépôts afin d’être mieux identifiée auprès de ses clients et au plus près d’eux.

Pour des territoires plus attractifs, inclusifs, durables et connectés.

@BanqueDesTerr @BdT_IDF

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Bilan de l'atelier emploi pour les étudiants et les éco-entreprises

Bilan de l'atelier emploi pour les étudiants et les éco-entreprises

Le 20 octobre 2020, le PEXE, le Club IDF Eco-entreprises, le Refedd et la DRIEE ont organisé un...

Sophie GENTILS
21 octobre 2020
Les actualités de l'ADEME IDF à retenir

Les actualités de l'ADEME IDF à retenir

AMI low-tech en Île-de-FranceLes 11 lauréats de l’Appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Vers...

Sophie GENTILS
12 octobre 2020
J-1 webinaire "Accélérateur Entreprises en IDF" sur l' alternance

J-1 webinaire "Accélérateur Entreprises en IDF" sur l' alternance

Quels sont les outils qu’Atlas met à votre disposition pour faciliter le recours à l’alternance...

Sophie GENTILS
1 octobre 2020
Impacts des interactions entre polluants sur l’homme et l’environnement

Impacts des interactions entre polluants sur l’homme et l’environnement

Deuxième édition de l'Appel à Projets IMPACTSL’ADEME a ouvert la deuxième édition de l’Appel à...

Sophie GENTILS
30 septembre 2020
2 Appels à projets et un AMI pour la décarbonation de l'Industrie - ADEME

2 Appels à projets et un AMI pour la décarbonation de l'Industrie - ADEME

Vous êtes un industriel et vous souhaitez investir pour réduire votre consommation d'énergie et...

Sophie GENTILS
29 septembre 2020
Webinaire de la Direccte IDF le 06 octobre sur les aides à l'embauche

Webinaire de la Direccte IDF le 06 octobre sur les aides à l'embauche

la Direccte Ile-de-France organise un webinaire le 6 octobre de 16h à 17h pour présenter le plan...

Sophie GENTILS
29 septembre 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus